Pégase : la nouvelle voiture volante française

Le nom Pégase vous évoque déjà quelque chose sur le site de la Drive Academy et pourrait bien être annonciateur de modernité et d’élévation. Si notre notre cheval ailé issu de la mythologie grecque a pour objectif de vous accompagner vers la réussite de votre permis de conduire, la voiture Pégase développée par la société Vaylon, elle, vous propose un tout nouveaux moyen de mobilité : une voiture volante.

Un concept innovant :

Ce prototype a été mis en oeuvre en 2013 après 5 années de de recherches par la société Vaylon. Il s’agit d’un buggy tout terrain équipé d’une voile de parapente.  C’est un engin de 300 kg qui n’as besoin que de 50 mètres pour s’élancer dans les airs grâce à un moteur à helico de 100 chevaux placé à l’arrière du moteur. Pégase peut voler jusqu’à 3000 mètres d’altitude et vole également à très basse altitude.

Militaire :

Comparé à un hélicoptère, la voiture Pégase dispose de certains avantages : elle plane silencieusement, elle est moins encombrante et moins coûteuse. Une heure de vol coûte entre 20 et 50 €, maintenance comprise contre 2000 € pour un hélicoptère.  Cet aspect pratique et léger a su séduire le domaine militaire, puisque la Défense a investi 60.000 € pour faire des tests. Après trois ans de test, Vaylon a lancé sa commercialisation au mois de juin sur le salon Eurosatory.

Cible :

Les concepteurs visent aussi bien le marché civil que le marché militaire. Le véhicule pourrait servir dans le tourisme, la gestion des parcs nationaux, le secteur civil etc. Il serrait aussi accessible aux particuliers et pourrait bien séduire quelques passionnés de l’aviation.

Pas un permis mais deux :

Ce véhicule hybride bénéficie d’une double homologation, il peut voler à 80km/h et rouler à 100km/h. Pour conduire Pégase, il faudra un permis classique plus une licence de Pilotage. La voiture devra toutefois respecter les mêmes règles  que l’ULM, il ne saura possible de voler par dessus une autoroute.

Commercialisation :

Pégase pourrait bien être la première voiture volante commercialisée en Europe, l’objectif est de produire 150 volants par an. Son prix de vente ne devrait pas excéder 100.000 €.

Je pense que la commercialisation de ce véhicule pourrait ouvrir un nouvel air dans l’industrie mobile. Toutefois, les voitures volantes ne sont à mon avis pas prêtes de remplacer une voiture classique comme on pouvait penser que ce serait le cas dans le courant des années 2000. Le plus difficile quand on réalise une voiture volante reste de concilier l’aérodynamique d’une voiture et celle d’un avion. Etant donné les difficultés encore actuels à obtenir le permis de conduire classique, il vaut  mieux privilégier un véhicule avec une bonne tenue de route.

Répondez à cette question : Imaginez vous passer une licence de pilote en plus du permis de conduire classique pour conduire Pégase ?

Source La Tribune

Abonnez vous à notre chaine YouTube : Drive Academy, la chaine du permis de conduire et suivez nous sur Facebook: La Drive Academy et Twitter: @LaDriveAcademy

Rejoignez ma classe 2017

Rejoignez ma Classe et recevez de Nouveaux Contenus

Je ne diffuserais pas vos coordonnées. Powered by ConvertKit