Le périphérique : un boulevard urbain ouvert aux piétons et aux vélos ?

Après les réformes du code de la route, voici un projet qui changerais les règles de circulation routière. Le boulevard périphérique parisien, considéré comme une voie rapide pourrait perdre sa fonction initial.

Projet écologiste

Le groupe écologique Europe Écologie les verts a soumis au Conseil de Paris leur projet d’urbaniser le boulevard périphérique.  Suite à l’acceptation du maire de Paris Anne Hidalgo, le projet pourrait bien prendre forme d’ici à 2030. Le périphérique serait alors accessibles aux piétons et aux vélos. L’objectif des écologistes est d’urbaniser le périphérique dans l’intérêt d’améliorer la mobilité intercommunale, de réduire le bruit et la pollution. 

Le déclassement du périphérique

L’aboutissement de ce projet inclurait quelques aménagements. La vitesse de circulation autorisée s’abaisserait à 50km/h au lieu de 70km/h. Les voies de circulations pourraient éventuellement être réduites, afin de laisser plus de place aux piétons et aux vélos. Il y aurait donc moins de voies pour les voitures, un abaissement des vitesses, des voies réservées aux bus, des aménagements cyclables et des carrefours à feux au lieu des échangeurs.

Un débat fin 2017

Le projet n’est pas irréalisable, puisque la Mairie de Paris s’est ouverte à cette proposition en décidant d’organiser un débat fin 2017 sur le sujet. Les automobilistes pourront cependant être tranquille encore un temps, car selon Jean-Louis Missika adjoint à la maire de Paris en charge de l’urbanisme, le projet ne pourra  être mis en oeuvre avant la fin de la construction du Grand Paris Express.

L’aboutissement de ce projet ne serrait pas sans conséquences. Le partage du périphérique entre les véhicules et les autres usagers vulnérables pourrait entraîner une hausse des risques de saturation du boulevard parisien et des accidents de la route. D’autant plus que les automobilistes mécontents pourraient décider de ne pas respecter les nouvelles limitations de vitesse. Toutefois un nouveau climat s’instaurerait, le périphérique pourrait devenir un point de rencontre pour les piétons. Outre la réduction de la pollution, plus de silence et une touche de vert sur les périphériques serrait plus agréable pour les habitants des communes. De plus, grâce au projet d’aménagement du Grand Paris Express, on pourra bénéficier d’une meilleur mobilité en transports. Cette meilleur mobilité pourra remédier à la baisse de fluidité du trafic sur le périphérique.

 

Votre avis : Que pensez vous de ce projet de périphérique urbain?

 

Source : Le Figaro 

 

Abonnez vous à notre chaine YouTube : Drive Academy, la chaine du permis de conduire et suivez nous sur Facebook: La Drive Academy et Twitter: @LaDriveAcademy

Rejoignez ma classe 2017

Rejoignez ma Classe et recevez de Nouveaux Contenus

Je ne diffuserais pas vos coordonnées. Powered by ConvertKit